Richard Ying – Blog

31 août 2007

The Simpsons Star Wars

Filed under: Cinéma,Insolite,Télévision,Videos — Richard Ying @ 16:05. Les commentaires sont fermés.


Il s’agit, vous l’aurez compris, d’un générique non officiel des Simpson version Star Wars. On le doit à Rich Cando, dessinateur de son état, qui a — on peut le regretter — pris une certaine liberté dans le choix des personnages.

> Site de Rich Cando (en anglais).

30 août 2007

Vélib’ : problèmes en série

Filed under: Communication,Ma Vie,Paris — Richard Ying @ 23:59. 3 commentaires.

Albert Asseraf, directeur de la stratégie du groupe JCDecaux déclarait dans le numéro de Stratégies daté d’aujourd’hui : « Certains points d’attente n’enregistraient pas les retours de vélos, ce qui entraînait des facturations inappropriées. Ce problème, qui concernait 5 % du parc total, a été résolu et tous les usagers remboursés. »
A le lire, on croirait presque que ce problème n’existe plus, pourtant hier (pendant que Stratégies était à l’impression) j’ai eu deux pannes de ce type en une heure avec passage obligé par le centre d’appel (qui diffuse une insupportable musique d’ascenseur, pourquoi ne pas mettre les Quatre Saisons comme tout le monde ?).
Heureusement également que les lecteurs de Libération sont là pour le contredire, lui et son « Le système fonctionne bien » : le dossier publié hier dans le quotidien a reçu de nombreux témoignages d’utilisateurs mécontents en commentaires…

En passant, je signale que depuis lundi, en plus des vélos retournés mais pas enregistrés, j’ai failli me faire renverser par un motard qui avait grillé un feu rouge, j’ai repéré une station dont les touches 1-2-3 étaient HS (n°12004) et suis tombé sur deux dérailleurs défectueux.
Enfin, les 6 stations les plus proches de chez moi sont pleines dès 21h…

Si Vélib’ est une bonne idée, on aurait pu s’attendre à une amélioration du service à l’approche de la rentrée scolaire. Mais malgré ses années d’expérience avec Vélo’v, le système de JCDecaux est loin d’être au point.

> Interview d’Albert Asseraf sur le site Stratégies (abonnement requis).
> Commentaires de l’article « Le double effet du succès Vélib’ » sur le site de Libération.

29 août 2007

Une surface tactile multipoints pour… 2 dollars

Filed under: Internet et multimédia,Technologies,Videos — Richard Ying @ 15:02. Les commentaires sont fermés.


L’expérience demanda une iSight (webcam Apple), de l’eau, de l’encre, un sachet hermétique et une application faite maison. Elle rappelle évidemment les écrans multitactiles de Perceptive Pixel et d’Apple, mais en considérablement moins cher à condition de savoir programmer : l’auteur n’a pas encore dévoilé le code utilisé…

> Sur le blog de la société Medallia (en anglais).

Patrouilles virtuelles sur le web chinois

Bientôt, des agents de police virtuels patrouilleront sur les principaux portails internet chinois, c’est ce qu’a annoncé hier le ministère chinois de la Sécurité Publique.
Ces petits personnages en flash apparaitront toutes les demi-heures sur ces sites pour dissuader les Chinois d’accéder à des contenus illégaux (piratage, sites contraires à la position de Pékin, pornographie…).
Police chinoise virtuelle en uniforme
Je ne suis pas sûr que ça serve à grand chose. Dans la vie réelle, les patrouilles ne dissuadent guère ; on voit fréquemment des policiers passer devant des contrefaçons sans réagir…

> Dépêche AP (en anglais). (suite…)

Gmail en coulisses

Filed under: Insolite,Internet et multimédia,Technologies,Videos — Richard Ying @ 11:14. Les commentaires sont fermés.

> http://mail.google.com/mvideo

24 août 2007

NaDa™ va vous changer la vie (ou pas)

Filed under: Insolite,Internet et multimédia,Technologies,Vracs — Richard Ying @ 16:39. Les commentaires sont fermés.

Vous en avez marre de ces logiciels qui ne font que planter ? ras le bol de ces applications prennent de la place sur votre ordinateur ?
On vous a entendu.

NaDaVoici Nada™ 0.5, un logiciel gratuit open-source, non soumis à une quelconque licence et qui ne pèse que 4 kilo-octets.
Il n’ a aucun bug connu et a déjà changé la vie de milliers de personnes comme Louise de Montréal : « J’ai compris toute la profondeur de NaDa™ en découvrant sa légèreté. »

> Télécharger NaDa™ (en anglais).

Mon MacBook Pro se désagrège…

Filed under: Apple,Ma Vie — Richard Ying @ 13:04. 1 commentaire.

Je viens de m’apercevoir que le « r » s’était barré des écritures argentées « MacBook Pro » de mon portable.
DSCN8290.JPG
Il ne reste plus qu’un « r » en creux ou « MacBook P o » selon l’angle de vue…

Ce petit détail ne mérite pas ce titre à lui seul, mais en l’additionnant aux nombreux défauts de fabrication, on peut dire que ce que j’avais payé 1800€ se décompose.

Voici la liste des problèmes que j’ai subis :
• le r argenté de « MacBook Pro » qui se décolle.
• un patin anti-dérapant qui se décolle 2 fois (il avait été remplacé en atelier agréé…).
• la peinture argentée du clavier qui part.
• le vernis du bouton d’alimentation qui part.
• démontages de noob en atelier agréé (châssis déformé).
• la prise d’alimentation MagSafe qui fond, brûle puis se détache
• l’écran qui laisse apparaitre des traces sombres pas du tout esthétiques et qui gâchent l’affichage (écran remplacé sous garantie).
• l’écran qui laisse à nouveau apparaitre ces traces (je me demande si c’est pas à cause du châssis déformé), mais je suis hors garantie à présent…
• ventilateur gauche remplacé une fois à cause de son bruit de tondeuse, qui commence à réapparaitre…
• ventilateur droit remplacé 2 fois.
• batterie échangée parce que considérée comme défectueuse par Apple.
• nouvelle batterie dont la capacité saute parfois de 90 à 60%…

Heureusement (car je suis hors garantie) et malgré tout ça (carte mère changée 2 fois, dalle LCD remplacée,…), le MBP fonctionne encore.

Je peux tout de même m’estimer heureux. Sur les forums Apple, certains n’ont pas aussi peu de problèmes que moi…
Je conseille à ceux qui font l’acquisition d’un Mac (Gonzague par exemple) de prendre l’AppleCare (si vous le pouvez, moi j’en avais pas les moyens :-( ), la qualité des Mac n’est pas forcément celle qu’on dit et ça leur évitera bien des soucis.

zunePhone

Filed under: Apple,Insolite,Microsoft & PC,Videos — Richard Ying @ 1:42. 1 commentaire.

On a beaucoup parlé de l’iPhone ces temps-ci, voyons à présent cette démonstration du zunePhone, basé sur le zune de Microsoft.

Vidéo dénichée par Gonzague, qui nous montre pas mal de choses en ce moment…

23 août 2007

Photos de Shanghai (suite)

Filed under: Côté chinois,Ma Vie — Richard Ying @ 16:02. Les commentaires sont fermés.

Avec la réouverture du magasin de mes parents, le cinéma et d’autres contre-temps, je n’ai pas vraiment pu continuer le tri des photos de Chine, mais ça avance, ça avance…
Aujourd’hui, je finis de publier les photos de mon passage à Shanghai et on arrive à Hangzhou.

> Deuxième jour à Shanghaï : plus de 35 degrés.
> Troisième jour en Chine : Départ vers Hangzhou.
> Album Flickr de mon voyage (remplissage progressif).

22 août 2007

Quel (bibend)homme !

Filed under: Élysée et Matignon,Insolite,Presse — Richard Ying @ 16:14. Les commentaires sont fermés.

Grâce à son nouveau régime, Nicolas Sarkozy a perdu quelques bourrelets. Vous aussi, vous pouvez dès aujourd’hui faire comme lui, faites-vous photoshoper par Paris Match.

bourrelets

« Info » révélée par l’Express dans son édition de demain, relayée par Libération, également reprise par le Nouvel Obs

> Article de Libération. (suite…)

5000 webs apps en 5 minutes 33 secondes

Filed under: Insolite,Internet et multimédia,Videos — Richard Ying @ 0:44. Les commentaires sont fermés.

Simple Spark, un annuaire d’applications webs, a dépassé le nombre de 5000 références et propose de voir à l’occasion les logos de ces 5000 premières web apps en 333 secondes.

> Site de Simple Spark (en anglais).

21 août 2007

Paranoiak

Filed under: Cinéma,Ma Vie — Richard Ying @ 23:52. 1 commentaire.

Aujourd’hui, soirée au cinéma offerte par Blogbang. Valeur : 3 euros (opération « 3 jours 3 euros » oblige).

Paranoiak (Disturbia en VO) est un thriller mettant en scène Shia LaBeouf (le héros humain de Transformers) qui, dans le rôle de Kale, s’aperçoit avec deux amis que son voisin est un tueur en série. On se laisse rapidement prendre par l’intrigue, mais les blagues d’ados insérées ici et là dans le scénario sont souvent lourdes (surtout s’il y a des pré-ados pour en rire dans la salle…). Le manque de rebondissements est aussi regrettable, on se doute trop facilement de ce qu’il va se passer.
Bon allez, je mets quand même 6/10…

20 août 2007

Encore 3 euros de dépensés

Filed under: Cinéma,Ma Vie,Videos — Richard Ying @ 18:33. Les commentaires sont fermés.

Après les deux films d’hier, je suis allé voir Ratatouille, la dernière création des studios Pixar. C’est l’histoire d’un rat qui veux devenir grand chef et celle d’un commis de cuisine qui se retrouve malgré lui (et son manque de talent) dans la fonction convoitée… Le début est un peu long, mais l’histoire est mignonne, ce qui confirme l’impression que j’en avais eue en regardant les teasers et trailers. Je lui donnerais la note de 7,5/10.

Dommage, j’aurais vu le film en VF. D’après Giao, le film se savoure mieux en VO.

Parmi les films que j’aurai aimé voir, il y a Hairspray qui semble assez comique avec un John Travolta arrangé en femme obèse à la madame Doubtfire. Il ne sortira malheureusement que mercredi…

Demain, grâce à Blogbang et Paramount, j’assisterai à l’avant-première de Paranoiak, un thriller qui a créé la surprise au printemps dernier aux Etats-Unis (sous le titre Disturbia). Si le film est bon, au moins, la séance compensera les maigres revenus que je tire en ce deuxième mois de programme…

19 août 2007

Cinés d’un dimanche d’août

Filed under: Cinéma,Ma Vie,Videos — Richard Ying @ 23:00. Les commentaires sont fermés.

Profitant de l’opération “Trois jours trois euros” de la Mairie de Paris, j’ai passé mon après-midi dans deux multiplexes bien connus à Paris : l’UGC Ciné Cité Bercy et le MK2 Bibliothèque.

Le premier film que j’ai regardé était Les 4 Fantastiques et le Surfer d’Argent. Deuxième volet de la trilogie (bah oui, il paraît que ça se fait par trois en ce moment), l’intrigue est toujours basée sur les comics Marvel de Stan Lee (qui fait d’ailleurs une apparition). Mais le scénario est assez faible, laissant une place importante aux effets spéciaux. Je noterai quand même le film à 5,5/10 puisqu’il est plus cohérent que Harry Potter et l’Ordre du Phénix.

Le second film était Persepolis, que je n’avais pas encore vu. Le texte est rempli de pointes d’humour et de gentilles grossièretés qui ont fait rire la salle toutes les cinq minutes. Tout le contexte de guerre est ainsi traité sur un ton léger et personnel (celui de Marjane Satrapi) qui rend ce film plus efficace qu’un manuel d’Histoire concernant l’histoire moderne de l’Iran. Je lui décerne une note de 8/10.

J’ai relevé une citation commune aux deux films : “On a toujours le choix”.

Je profite de ce post pour parler des Simpson – le film que j’ai vu jeudi matin (c’est au cours de cette première séance du matin que j’ai appris pour “3 jours 3 euros” — snif dixit mon porte-monnaie —). L’adaptation du dessin animé de Matt Groening est assez fidèle, mais plusieurs scènes sont trop longues par rapport à ce qu’on verrait à la télévision. Ca reste toutefois un bon divertissement qui me font donner une note de 6,5/10.

17 août 2007

Coca-Cola Happiness Factory : the Movie

Filed under: Communication,Insolite,Videos — Richard Ying @ 14:37. Les commentaires sont fermés.

Un sympathique spot montrant l’intérieur d’un distributeur de cola avait été réalisé par l’agence Wieden + Kennedy pour Coca-Cola. Depuis quelques jours, une suite est diffusée sous la forme d’un court métrage « Happiness Factory : The Movie« .

Trailer

Court métrage

> Page Happiness Factory (en anglais).
> Télécharger le court métrage en HD.
> Voir le spot original (primé par un Lion d’Argent à Cannes). (suite…)

16 août 2007

Trop de spots iPhone ?

Filed under: Apple,Communication,Videos — Richard Ying @ 15:36. Les commentaires sont fermés.

Apple a encore sorti deux nouveaux spots, ça en fait quand même 4 de plus en une semaine… Cela annoncerait-il des ventes moins importantes que prévues ? des promos de rentrée ? une arrivée imminente en Europe ?

> Voir les spots de la campagne en HD sur le site Apple US (en anglais).

iPhone et AT&T : 300 pages de facture par abonné !?!

Filed under: Apple,Insolite,Videos — Richard Ying @ 0:34. Les commentaires sont fermés.

Alors qu’on parle de l’iPhone en exclusivité chez Orange en France, les Etats-Unis se passionnent depuis quelques heures pour le système de factures détaillées proposée par AT&T avec les abonnements pros et illimités pour iPhone.
De nombreux utilisateurs ont en effet reçu dernièrement leur facture super détaillée (sms reçus/envoyés, appels reçus/envoyés, mms reçus, données reçues/envoyées…). Et le moins qu’ils puissent dire, c’est que c’est assez épais… Une des personnes concernées a finalement décidé de mettre en ligne une vidéo avec ses 300 pages de facture super détaillée.

On voit clairement que les feuilles sont imprimées recto-verso, heureusement, ca diminue le nombre de feuilles de moitié, mais ça fait quand même presque un tiers de ramette de papier…
Etant la seule utilisatrice identifiée, le blog de la fille (graphiste et web-designer) est actuellement surchargé par le nombre de visiteurs, et n’est donc plus accessible (hum, ça doit lui faire une sacrée pub).
Heureusement, l’AFP se charge de relayer l’info en ce 15 août.

> Vidéo sur Youtube (en anglais).
> Dépêche AFP. (suite…)

15 août 2007

Dur, dur de trier…

Filed under: Côté chinois,Ma Vie — Richard Ying @ 20:03. 2 commentaires.

J’ai commencé à trier les photos que j’ai prises en Chine. Mais pour les choisir et les publier, ça va être assez long… J’en ai faites plus de 5500, et ce, malgré la trempette de mon Nikon S1 au cours du voyage.

Aujourd’hui, on commence donc par mon arrivée en Chine. Le post, daté du 21 juillet, est désormais encombré de photos

Sinon, le suivi est peut-être plus facile directement dans l’album Flickr consacré que je remplis au fur et à mesure.

14 août 2007

Retour en France via 2 aéroports chinois

Filed under: Côté chinois,Ma Vie — Richard Ying @ 6:32. Les commentaires sont fermés.

Message initial
Je suis enfin rentré en France, mais suis épuisé par le deuxième vol : c’était une véritable crèche volante dans tous les sens du termes (oui oui, avec les gosses et les bestiaux). Je ne vais pas m’étendre tout de suite dessus, je vais d’abord faire un petit dodo que les doigts de pieds de derrière m’ont (entre autres) empêché de faire…

Nous sommes sortis de chez ma tante vers 18h, sous un orage qui avait commencé une heure plus tôt. Après avoir chargé le mini-van de mon oncle, nous avons pris la direction de l’aéroport où nous sommes arrivés à 18h50.

L’enregistrement des bagages avait commencé à 18h30, et nous nous retrouvions en bout de file. C’est donc sans surprise que mes parents et moi avons été éparpillés dans l’avion, occupant les derniers sièges disponibles.
Passés les contrôles de sécurité, nous avons eu la surprise de trouver l’oncle et la tante aux 7 valises, leur avion a été retardé en raison du mauvais temps et est prévu pour 20h10 au lieu de 18h40. Alors qu’ils devaient arriver une heure et demi avant nous, nous embarquions finalement avant eux, à l’heure prévue… Ils ont pu emporter l’ensemble de leurs bagages à main, les autorités aéroportuaires semblent tolérer plus que ce qu’impose la réglementation.
L’aérogare étant au niveau du sol, il n’y a pas de passerelle menant directement à l’avion. Nous y avons donc accédé par un bus, par l’escalier habituel.

Pas de surprise dans ce B737-700, les coffres ne sont pas assez grands pour accueillir les volumineux bagages à mains des passagers. Les hôtesses doivent demander aux passagers de mettre des sacs sous les sièges…
Contrairement à ce qui se pratiquait il y a 6 ans, on ne nous distribue plus de collation (une petite boîte dans laquelle on trouvait quelques pâtisseries) mais seulement une simple bouteille d’eau minérale…

Nous arrivons à 21h35, en retard de plus de 30 minutes à l’aéroport de Shanghai Pudong, heureusement notre vol suivant se trouve dans le même aéroport. D’autres passagers, moins chanceux, doivent se dépêcher d’aller à l’aéroport Honqiao qui se trouve à l’autre bout de l’agglomération…
Sur le tapis, pas mal de surprises, les Chinois prennent décidément de tout et de n’importe quoi en bagages : une balayette (soigneusement emballée, que l’on retrouvera à Paris CDG), une poussette (encore dans son carton d’emballage), un carton de bières, un canard fumé emballé sous vide, un carton d’agrumes, des cannes à pèche,…
Comme il est tard (22h, l’aéroport est déjà vide), le hall de transit est fermé. Il nous faut sortir pour faire l’enregistrement sur le vol pour Paris et refaire toutes les formalités de contrôles.
A l’arrivée en Chine, trois formulaires (immigration, douanes et salubrité), voici donc les deux formulaires de sortie : immigration et douanes.
Aux contrôles de sécurité, les rayons X révèlent un contenant à liquides d’une capacité supérieure de 5mL. Il s’agit d’une crème pour le visage que nous devons abandonner…
Dans la zone sécurisée, les duty free sont presque tous fermés, dommage pour le shopping. de toute façon, il ne reste plus que 15 minutes avant l’embarquement. Dans la foule de personnes qui attendent : des étudiants, des conjoint(e)s qui rentrent en France après avoir visité la belle-famille chinoise, des businessmen,… et surtout une majorité de gens parlant le dialecte Wenzhou qui sont rentrés au pays comme nous pour les vacances…

En m’installant dans l’A340-400 de China Eastern, je découvre que le confort est bien moindre que lors du vol Air France de l’aller, alors que ce vol est en partage de code avec cette dernière compagnie. On a bien moins de place pour les jambes, 3 écrans cathodiques dans le plafond au lieu des LCD individuels, pas de masque pour les yeux, néon qui a du mal à fonctionner, habillage du siège qui se décolle…
Le vol décollant de nuit, se déroulant de nuit et atterrissant avant l’aube, il n’y a pas grand chose à prendre en photo par les hublots, de toute façon, je n’y ai pas accès : ceux des portes sont couverts et je me trouve dans l’allée centrale…
Le dîner (servi à 0h46, soit 18h46 à Paris) est décevant, il s’agit d’un plateau-repas à la chinoise avec pour seul choix : riz ou nouilles. La salade servie est dégueulasse (salade façon carton, maïs farineux), le riz est dur, les nouilles sont collées entre elles, le poisson se décompose sous la fourchette et les morceaux de pastèque sont congelés. Seuls le bonbon à la menthe fourni et le petit pain brioché que l’on ne distribue qu’à la fin de ce qu’on veut faire passer pour un repas conviennent…
Le vol est mouvementé, les Chinois de Wenzhou, regroupés entre eux, sont loin d’être disciplinés : les voisins de derrière (une famille qui parlent le français et le wenzhou façon « racaille ») étendait ses jambes n’importe comment et l’on se retrouvait avec des orteils sur les accoudoirs (sans compter les nombreux coups dans le siège…), la voisine d’allée n’arrêtait pas de jeter des regards sur nous, une autre qui arrête pas de s’écrier qu’il faut désodoriser l’avion (elle avait plutôt raison, la quasi-totalité des chaussettes et des pieds était à l’air libre), des gosses qui crient et courent dans tous les sens (y compris alors que les lumières sont éteintes pour permettre le sommeil), les coffres qui claquent parce que la maman a oublié de prendre la crayon de couleur bleu foncé dans le sac à dos Barbie de la petite (il faut préciser parce que la petite a emmené plusieurs sacs…). Bref, je regrette le confort d’Air France (champagne et glaces à tout heure) et la quiétude des touristes français…
Les divertissements imposés par les énormes écrans qui pendent au plafond sont sans grand intérêt et de tout façon, personne ne regarde, sauf lorsque des infos sur le vol s’affichent.
Ce qu’on propose pour les petites faims n’est guère meilleur que le dîner : il s’agit de brioches vapeur à la croûte durcie et calcinée…
Le petit-déjeuner est servi à 3h30 du matin (heure de Paris). Il s’agit de nouilles ou d’une omelette-saucisse, avec une génoise colorée en vert, de tomates cerises et d’un pain feuilleté (genre croissant en moins sucré et sans beurre).
L’atterrissage a lieu à 5h20 du matin, avec une heure d’avance. Tant mieux, ce vol ne me manquera pas…

Plus tard dans les posts de chaque journée, je mettrai quelques unes des photos prises…

13 août 2007

Vingt-quatrième et dernier jour : dernières valises avant le départ

Filed under: Côté chinois,Ma Vie — Richard Ying @ 9:25. 2 commentaires.

Après un réveil assez long, nous nous sommes remis au rangement, surtout pour pouvoir libérer la chambre d’hôtel avant midi.
Chacun avec plusieurs sacs dans les mains, nous sommes allés chez ma tante (celle-là même où nous avions déposé les sacs à notre arrivée) pour pouvoir ranger correctement nos trois valises.

Ce travail fut interrompu à 12h30 pour un dernier déjeuner avec mes grands-parents maternels, où l’une de mes tantes (qui part aussi aujourd’hui) range également ses affaires.
Son mari l’ayant abandonnée pour discuter avec ses propres parents, elle se trouve à gérer le remplissage de ses 7 bagages en soute et des bagages à mains que ses enfants devront porter (3 sacs pour chacun des 3 gosses tandis qu’elle et son mari en porteront 4 ou 5, selon ce qu’ils auront réussi à caser dans les valises). Je ne suis pas sûr que les contrôles de sécurité laisseront passer tout cela, mais bon, ils n’avaient pas à acheter tant d’objets superflus (une bouée, un ballon de basket, des fournitures scolaires pour une classe entière…).
Après le déjeuner, nous avons même dû donner un coup de main à la pauvre mémère qui n’arrivait plus à ranger tout ce bazar (alors que nous n’avons pas fini non plus de notre côté). Quel c** aussi ce mari qui ne revient pas pour faire ses bagages…

Après le retour tant attendu de ce mari vers 14h, nous sommes à présent de retour chez la tante des bagages, mes parents gèrent tous seuls le rangement de la dernière valise (qui devrait être la plus odorante avec les crevettes et la viande séchées).

Notre premier vol partira de l’aéroport de Wenzhou (45 minutes de route jusque là-bas selon mon oncle) et arrivera à l’aéroport de Shanghai Pudong où nous devrons patienter quelques heures, probablement en zone duty free où mes parents profiterons des boutiques homonymes.
Vers minuit (heure de Shanghai), nous récupèrerons un Airbus en direction de Roissy pour une arrivée vers 6h30 du matin le mardi 14 août (heure de Paris).

Je reviendrai avec seulement six piqures de moustiques, les autres fois, j’en avais ce nombre rien que sur un pied… La pollution y est sûrement pour quelque chose, les eaux ne sont plus assez propres pour le développement de ces bébêtes.

Je regrette ne pas pas avoir trouvé de carte postale au cours de mon séjour, je me souviens en avoir promis à beaucoup de gens mais malheureusement, les Chinois ne semblent pas en vendre (la dernière fois, il y a six ans, j’avais dû en acheter à Hong Kong)…

12 août 2007

Vingt-troisième et avant-dernier jour : rangement

Filed under: Côté chinois,Ma Vie — Richard Ying @ 15:50. Les commentaires sont fermés.

Dès mon réveil à 10h, j’ai commencé à ranger mes affaires, nous partons demain. Il va y avoir pas mal de boulot avec toutes les co(cho)nneries qu’on nous a donné (viandes séchées, thés divers, confiseries chinoises…). Celles-ci nous ont obligés à ne presque rien acheter en vêtement (par rapport à ce qu’on prévoyait) pour que ça puisse rentrer dans les bagages…
L’une de mes tantes, qui rentre aussi demain, mais par un autre vol, a décidé de quand même acheter des tonnes de vêtements et de livres, mais elle peut se le permettre avec ses 3 enfants qui ont chacun droit à 30 kilos de bagages…

C’est justement son mari qui nous invite à déjeuner ce midi, nous nous trouvons rassemblés dans un restaurant de Chashan, l’un des meilleurs du village semble-t-il, avec la famille de cet oncle, mes grands-parents et des amis de mon oncle. Le repas était classique du côté du contenu (on verra mieux ce que j’appelle par « classique » quand j’aurai mis les photos en ligne).
Par contre, les locaux sont plutôt sales par rapport à ce qu’on trouve en ville. On a ainsi vu passer un cafard de plus de 5 centimètres de longueur sur le mur, les nappes portaient encore des traces de taches et il ne fallait pas rester plus d’une minute aux toilettes sous peine d’être asphyxié…

Après cela, mon père et moi sommes allés chez un coiffeur (finalement pas le même que mes cousins germains) pendant que ma mère allait papoter chez l’une de ses belles-sœurs.
Pour 20¥, j’ai eu droit à la coupe, un massage du crâne, un nettoyage des oreilles (!), un massage des bras et du dos, et enfin deux shampoings (avant et après la coupe). Ca détend énormément, dommage qu’on ne puisse pas trouver ça en France (ni pour 2€, ni pour 20€…).

En rentrant à l’hôtel, j’ai rangé le bazar qui s’était accumulé dans mon sac à dos (beaucoup de cartes de visite et de coupons de réductions) et ai retiré tous les objets et les liquides (doit tenir dans un sac de 20x20cm et pas de contenant de plus de 10cL) susceptibles de me poser problème lors des contrôles de sécurité.
Je me suis ensuite adonné à un exercice d’optimisation d’espace (un Tetris en 3D ?) en plaçant les livres et les magazines que j’ai achetés dans un pavé rectangulaire. Je suis assez content du résultat, c’est plus compact que la pile qui s’appuyait sur le mur de la chambre.

Le soir venu, je suis encore allé chez mes grands-parents maternels pour le dîner avec encore un retour en moto.

11 août 2007

Vingt-deuxième jour : encore deux restos…

Filed under: Côté chinois,Ma Vie — Richard Ying @ 16:37. Les commentaires sont fermés.

Deux repas au restaurant aujourd’hui. Le premier pour fêter l’entrée à l’université de l’un de mes cousins, l’autre pour le retour en Chine de la famille d’un cousin (venu avec sa femme et son fils).

Peu après mon réveil vers 10h00, je me suis retrouvé dans le taxi avec mes parents en direction d’un hôtel-restaurant se trouvant (encore) à côté de la gare.
Pendant que le cousin bachelier (il faut avoir obtenu l’équivalent du bac et présenter un dossier pour postuler dans une université) recevait ses amis et ses profs (oui, on invite ses profs à la fête, même ceux qu’on n’aime pas) au bar de l’hôtel, nous montions au restaurant pour retrouver le reste de la famille. Là, j’ai croisé beaucoup de gens du côté de ma mère que je ne connaissais pas (cousine de ma grand-mère, nièce de la cousine par alliance de mon oncle…) et qui ne devraient pas non plus se souvenir de moi…
Ce fut encore un repas assez classique (crevettes séchées, méduse, langues de canard, crustacés, langouste, nouilles, soupe d’ailerons de requins, courges, poissons à la sauce de soja,..) qui s’est conclu pour une fois par des gâteaux (alors que l’on n’a que des fruits habituellement). Ces derniers étaient des tartelettes aux oeufs, des gâteaux à la noix de coco (avec plein de chantilly par dessus) et d’autres avec des gelées (lait-miel ou haricot rouge)…

Après cela, nous sommes partis à pied de l’autre côté de la gare pour rejoindre le frère de mon père, chez qui se trouve le cousin venu d’Espagne. Ma mère n’a toutefois pas pu résister à l’envie de visiter un marché aux chaussures… Là, on trouve vraiment de tout au niveau des chaussures pour femmes (entre 10 et 35¥ la paire), mais pour tout ce qui est chaussures hommes et de sport, on ne trouve que des imitations, les modèles sans marque étant laids…
Ma mère a tenté de me convaincre de choisir et d’acheter une paire, en vain, puisque je refuse de porter de l’ »Adadis », du « Kuppa » ou du « Pumo ». Un vendeur, qui m’a entendu dire que c’était du faux, a voulu m’expliquer que c’était des vraies avec des fautes de frappes sur lesquelles on a réduit les prix pour les écouler…
Nous sommes finalement ressortis de ce bâtiment avec seulement (et heureusement) une paire de chaussure à talons.

Après cet épisode qui a duré deux bonnes heures, nous sommes parvenus à bon port et avons pu partager un thé avec ma cousine par alliance. J’ai ensuite fait quelques photos de mon petit-cousin sur Photo Booth (un logiciel Mac) alors qu’il me disait des trucs en espagnol (j’ai pas compris grand chose, mais c’était pas des insultes sinon sa mère aurait réagi).

A 18h30, nous nous sommes rendus au restaurant où mon cousin avait réservé une petite salle avec deux tables. Rejoints par quelques collègues de son père et ar quelques uns de ses amis, on a encore eu des plats assez habituels (soupe de concombres de mer, chair de langouste crue, crêpes frites, pain de poisson, omelette d’huitres, beignets de crabe, gelée de brocolis,…)
Avec la bière, la boisson la plus bue lors des repas est sans conteste à Wenzhou le Wang Lao Ji, une boisson à base de thé. Le cola, quelque soit sa marque n’est pas tellement apprécié ici à cause de son goût bizarre (il est même possible que le Sprite soit plus bu que le Coca…).

Le retour à Chashan s’est fait vers 21h. Les bus classiques étant rares à cette heure, nous avons pris le premier transport en commun qui fut un minibus.

10 août 2007

Vingt-et-unième jour : rien de passionnant…

Filed under: Côté chinois,Ma Vie — Richard Ying @ 15:29. Les commentaires sont fermés.

Le temps était plutôt couvert aujourd’hui bien qu’il n’y ait pas eu d’averse prolongée comme ces derniers jours. On a toutefois eu droit à de nombreuses pluies-minute : des douches qui tombaient sans crier gare et qui se finissaient dans la minute qui suivait…

Réveillé à nouveau par un cortège funèbre à 5h50 du matin (avec des bruitages qui rassemblaient cette fois-ci plus aux vieux trains à vapeurs qu’au Chanana d’Intervilles), je ne suis sorti de mon lit que vers 10h30 pour voir mes cousins germains qui partaient ce soir.
Comme eux, nous devrions avoir les valises à préparer lundi, des bagages pleins à craquer tant on nous charge d’objets à rapporter en France pour telle ou telle autre personne qui n’est pas rentrée cette année…

Après un déjeuner classique chez leurs grands-parents paternels chez lesquels ils sont hébergés, nous nous sommes dirigé vers un coiffeur où mes cousins germains et leur mère se sont fait une coupe pour être présentables au retour. Dans ce salon, ils ont eu droit à un petit massage, deux shampoings et un brushing pour 10¥ chacun (15 pour la mère) tandis que d’autres clients avaient quasiment demandé un massage du dos pour 5 yuans de plus…

Passage ensuite au supermarché où mes cousins-germains ont fait des provisions de chips et de nouilles instantanées puisque la nourriture servie dans les avions China Eastern n’est pas terrible…

Nous sommes enfin allés dans ma chambre d’hôtel où ils ont regardé leurs mails qu’ils n’avaient pas ouverts depuis un mois. Puis vers 15h30, ils sont retournés chez leurs grands-parents pour les derniers préparatifs.

Après une sieste, j’ai rejoint mes parents pour un dîner encore chez mes grands-parents maternels, puis je suis rentré encore à moto.

Comme vous le voyez, la journée ne fut pas tellement intéressante…

9 août 2007

Vingtième jour : après-midi entre jeunes

Filed under: Côté chinois,Ma Vie — Richard Ying @ 17:16. Les commentaires sont fermés.

Encore une matinée passée à l’hôtel, mais nous avons été forcés par la pluie qui ne voulait résolument pas cesser. Heureusement, nous n’avions rien de prévu.

A 11h30, nous avons été obligés de sortir car nous étions à nouveau invités à déjeuner, cette fois-ci par le beau-fils d’une grande-tante. Courte course sous la pluie battante, le taxi s’était arrêté un peu loin puisqu’il semble nous avoir vu au dernier moment. En montant, j’ai compris, la visibilité était faible et le débit des précipitations rendaient presque inutiles les essuie-glaces.

Le repas eut lieu dans l’est de Wenzhou, dans un restaurant qui mettait fièrement en avant ses ailerons de requins dans une vitrine… Menu assez identique aux autres, rien donc à signaler sinon que l’hôte avait commandé trop de plats et que les 4 derniers n’ont pas été touchés…
Parmi les personnes présentes, beaucoup d’inconnus, j’ai fait la connaissance de cousins de cousins germains et d’amis de ceux-ci (la famille est un concept très étendu ici). Je me suis installé à leur table sur leur invitation. Ces jeunes, tous âgés de 16 à 25 ans, étaient majoritairement des Chinois nés ou immigrés en France. Des conversations variées autour du plateau tournant, mais elles tournaient surtout autour du programme de l’après-midi et des préparatifs aux retours en France (nous rentrons à des dates différentes).

N’ayant rien de prévu, j’ai accepté de les accompagner dans le programme adopté qui consistait à passer dans un centre commercial consacré à l’informatique, puis dans un bowling/billard.
Dans ce centre commercial, beaucoup de contrefaçons, de faible qualité et présentes sur presque tous les stands. Les Chinois ont du mal à se dire que ce sont des faux, pourtant elles sont aisément reconnaissables à leurs fautes d’orthographe (« Sansumg »), un typographie louche (Sony en Arial) ou à un design différent. Beaucoup pensent naïvement que ce sont des modèles moins chers, pas destinés à durer.
Sensibles à la contrefaçon, ceux que j’accompagnais ont systématiquement refusé les iPod shuffle manifestement faux, l’un des cousins de cousins germains a même préféré prendre deux lecteurs mp4 (avec vidéo) de marque chinoise. J’ai aussi découragé l’un d’eux d’acheter une batterie d’ordinateur portable, en le mettant en garde contre les risques d’explosion de copies mal conçues. Au final, il y eut peu d’achats réalisés dans ce centre, à part ces lecteurs et un Memory Stick, les éventuels acquéreurs d’ordinateurs portables et d’appareil photo ayant été déçus par les configurations ou découragés par les prix.

A nouveau en taxi sous la pluie, nous nous sommes dirigés vers le bowling/billard où ils ont pris leurs habitudes depuis qu’ils sont sur Wenzhou. Situé sous un McDonald’s, à côté de Ren Min Lu (rue du Peuple, il y’en a une dans presque toutes les grandes villes chinoises et il y’a de grandes chances pour que ce soit la rue principale).
Les tables de billard et les pistes de bowling se louent à la durée (15 yuans de l’heure) mais elles semblent relativement peu fréquentées (il n’y avait qu’une famille et quelques jeunes à notre arrivée) malgré des signes d’usures évidents.
Je dois avouer que je suis totalement novice dans ces deux disciplines, et la chance du débutant semble bien n’être qu’un mythe : 24 quilles renversées sur… hem… 100 et, en plus des défaites, des boules sauteuses sur les tables de billard.

En sortant de ce sous-sol, à 17h30, la pluie avait cessé. Nous nous sommes dirigés vers un sushi bar (de la franchise daiwo sushi) où, séparés en deux équipes, nous nous sommes amusés à réaliser une pile d’assiette plus haute que celle des adversaires, sous les yeux amusés des autres clients qui ne comprenaient rien à ce que nous disions en français…
L’addition venue, et pour nous remercier de notre bonne humeur qui a animé l’atmosphère de la salle, nous nous sommes vus remettre quelques goodies : des tapis de souris et des éventails à l’effigie de la mascotte du restaurant.

A la sortie, nous nous sommes séparés, quelques uns devaient vite se rendre à l’aéroport puisque partant ce soir. J’ai suivi mes cousins-germains chez leurs grands-parents maternels avant de repartir sur Chashan.

8 août 2007

Dix-neuvième jour : temps lourd…

Filed under: Côté chinois,Ma Vie — Richard Ying @ 15:24. Les commentaires sont fermés.

Aujourd’hui, encore un temps couvert sur Wenzhou, il a plu jusque vers 11h et il n’était pas vraiment possible de sortir sans se faire mouiller.

Lorsque je suis sorti à 12h20, les ordures — que les gens jettent sans remords sur la voie publique — avaient déjà commencé à pourrir, dégageant une odeur fétide, pire que les durians… Probablement la chaleur mêlée à l’humidité qui ont persistées toute la nuit…

Déjeuner à nouveau chez ma grande-tante, à peu près les mêmes plats qu’hier même si ce n’étaient pas des restes.

Début d’après-midi au supermarché, je voulais acheter un parapluie tant que l’on avait seulement de petites gouttes. On y vend à peu près la même chose que ce qu’on pourrait avoir dans un Monoprix (alimentaire, vêtements, jouets, hygiène, cosmétiques, papeterie…), à noter la présence d’un imposant rayon climatiseurs (avec la chaleur qu’il fait c’est compréhensible).
Pour moi qui ne connais pas tout le vocabulaire alimentaire, il est assez difficile de comprendre ce qui est écrit sur les emballages. Heureusement, de nombreux produits arborent des illustrations explicites et des traductions en anglais (aussi approximatives qu’elles soient).
Je remarque la présence de gelée à quasiment tous les rayons alimentaires, moi qui n’aime pas cela… Il y en a dans les bonbons, en boissons (du thé en gelée…), de la gelée salée (avec par exemple du poisson en suspension…), des biscuits avec un coeur de gelée, etc.

Je suis rentré à temps à l’hôtel, un quart d’heure après, il tombait à nouveau des cordes… Cette fois-ci certains déchets étaient carrément charriés par les eaux au milieu des rues. Pour ceux que j’observais de ma fenêtre, il ne valait mieux pas porter des sandales ou des tongs.

Le dîner eu lieu peut après 18 heures chez mes grands-parents maternels, rien de particulier à signaler, sinon que le vent a violemment fermé plusieurs portes restées ouvertes pour aérer (ce qui n’était pas arrivé depuis un bon moment)…

Comme il ne pleuvait plus, je suis rentré en moto avec l’un de mes oncles (celui qui s’est chargé des bagages) tandis que mes parents sont rentrés à pied pour voir les boutiques de chaussures.
J’étais un peu inquiet, le sol — déjà inégal — était humide et couvert de saletés. De plus, j’ai fait le trajet sans casque, mais mon oncle n’en avait pas non plus. D’après lui, ça n’est pas obligatoire. De toute façon, je ne pense pas que les modèles chinois soient d’une réelle utilité : ce sont de simples casques de chantier (parfois avec une ridicule visière) qui ne maintiennent pas la nuque comme le font les casques aux normes européennes.

Edit 21h45 heure locale (15h45 à Paris) : il tombe à nouveau des trombes…

Page suivante »

© Richard Ying • 1999-2014